L'experience du professeur Zimbardo

Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par Alex le Sam 12 Fév - 22:23

Eh oui, il y en a des choses comme ça. Toutes ces études font comprendre pourquoi il y a si peu de résistants dans les périodes glauques de l'histoire.

Une autre étude avait consisté à montré un objet (on va dire une cuillère) à un groupe de personnes, et dans ce groupe seule une était le cobaye. Quand on a redemandé 5 minutes après quel objet avait été montré, les autres étaient chargés de répondre autre chose ("une fourchette" par exemple), et la personne cobaye, après un moment d'hésitation, a répondu "fourchette"!

Il y a eu aussi une expérience de torture. Des personnes tirées au sort devaient actionner un levier déclenchant l'électrocution d'une autre personne quand cette dernière ne répondait pas correctement aux questions posées (une sorte de version trash du maillon faible). Le voltage augmentant avec le nombre de mauvaises réponses. Si mes souvenirs sont bons, une seule a refusé d'actionner le levier, la plupart ont commencé à hésiter quand le voltage devenait élevé et certains n'ont pas montré beaucoup de remords à aller jusqu'au bout... (je précise que la personne "électrocutée" était un comédien qui n'a pas senti la moindre décharge)

_________________
Il faut rire de tout. C'est extrêmement important. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans.
[Pierre Desproges]
avatar
Alex
moulin à paroles

Nombre de messages : 1100
Date d'inscription : 14/09/2004

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par Ruoma le Mar 15 Fév - 10:35

das_Yog a écrit:Le professeur Zimbardo en 1971 a Stanford a cherché a étudier le milieu carcéral en pratiquant une experience de psychologie sociale qui mettait des etudiants volontaires dans une prison type recréée dans les sous sols de l'université.

Les volontaires étaient tirés au sort pour désigner qui seraient gardien ou prisonnier. L'experience devait durer 15 jours, elle fut arrétée au bout de 6 en raison de l'escalade dans les humiliations et les pressions que faisaient subir les faux gardiens de prisons aux faux prisonniers (qui par ailleurs se mettaient a accepter leur sort).

Sur les cinquantes personnes qui ont pu observé cette expérience, seule une a été choqué par les conditions dans lesquelles vivaient les faux prisonniers, ce qui a provoqué la prise de conscience générale qui a donné lieu a l'arret de cette experience.

Vous pouvez retrouver le compte rendu détaillé sur ce site internet mis en place par l'equipe du professeur Zimbardo (en anglais, mais si j'ai un peu de temps j'essaierai de resumer les differents slides).

http://www.prisonexp.org/

Bon voyage dans le coté noir de l'ame humaine...
Deux choses :
Tout d'abord, lorsque j'ai lu la description de l'expérience, j'ai été stupéfait de voir à la fois jusqu'où les "chercheurs" avaient été dans la "mise en scène" mais aussi ce que des "cobayes" rémunérés étaient capables d'accepter à titre de contribution !!!

J'ose espérer, qu'en France, de telles "expériences" ne seraient pas possibles...

J'ai été sidéré de voir aussi le manque de maîtrise du responsable de cette "étude", qui se laisse benoîtement embarquer dans les dérives mêmes qu'il a l'intention d'analyser... malade

Autre chose :
Je n'ai pas pu m'empêcher de faire le parallèle entre cette expérience et ce que j'ai pu observer dans le monde du travail, où l'on retrouve, d'une façon un peu diffuse, les mêmes mécanismes et comportements...

Ce qu'on appelle, depuis quelque temps, le harcèlement moral...
ha Le spectre du nazisme n'est pas loin de nous !... Shit

_________________
Oui à l'Europe, Non à la Constitution !
Plus je comprends, plus j'aurais de choses à dire et plus je me tais.
avatar
Ruoma
Langue pendue

Nombre de messages : 408
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 02/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par nevermind le Mar 15 Fév - 11:24

Hey Ruoma,

Vous mettez des labels qui sont restrictifs, et rassurants; "nazi", "malades"...
Pourquoi pas tout simplement "humains"?

Je pense au contraire que ces experiences nous eclairent sur nos possibilites et ne peuvent que nous aider a detecter des situations reelles qui necessitent une reaction. Et a ne pas nous etonner si la reaction ne vient pas.

Nev

nevermind
Langue pendue

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 07/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par Ruoma le Dim 20 Fév - 22:21

Rien à faire, je ne suis pas de votre avis...

Pour moi, ce ne sont pas des comportements humains !... et je trouve affligeant que la seule chose que l'on retire de cette expérience soit d'espérer que le fait d'en avoir connaissance nous permette d'éviter que ça se reproduise...

C'est un voeux pieux et c'est un peu maigre...

Je préférerais qu'on puisse conclure que :
- Voilà en quoi les circonstances sont anormales,
- En quoi la personnalité des participants a été altérée,
- En quoi ils se retrouvent dans l'impossibilité de réagir,
- Voilà les signes précurseurs qu'il faut détecter,
- Voilà ce type de situation ou de comportement qu'il faut refuser immédiatement,
- Voilà ce qui existe déjà dans notre société qui entre dans ces critères et qui pourtant est toléré...
- Voilà le genre d'abus qui n'est pas encore pris en compte par la justice, voilà quel genre de loi on pourrait envisager ou, au contraire, voilà ce qu'il faut corriger dans la loi...

À tolérer au quotidien une multitude de choses qui entrent dans ces définitions, on se retrouve dans une société sur le fil, prête à basculer.

Évidemment, approfondir cette question est loin d'être évident. À ma connaissance, il n'y a guère que B.Bettelheim qui s'y soit essayé, sans grand succès, il me semble...

Alors, on continue à tourner autour du pot, à s'étonner des résultats de ce genre d'expériences, à s'indigner confortablement lorsque la situation dérape (je pense aux réactions face à la montée de l'extrême droite, aux meurtres récents d'inspecteurs du travail, par ex).

Et même là, je me demande si c'est une bonne idée de dire ma façon de penser. C'est un sujet qui dérange, parce qu'il nous amène à nous confronter à notre "côté obscur". Parce qu'il nous amène à distinguer "la folie" de notre société.
malade

_________________
Oui à l'Europe, Non à la Constitution !
Plus je comprends, plus j'aurais de choses à dire et plus je me tais.
avatar
Ruoma
Langue pendue

Nombre de messages : 408
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 02/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par Ruoma le Lun 21 Fév - 14:42

C'est très intéressant !...
Effectivement, on connaît assez bien la méthode utilisée.
On sait, en se plaçant sur le terrain du manipulateur, de quelle façon s'y prendre.

Mias, en se plaçant sur le terrain des victimes (potentielles), connait-on les méthodes de lutte, de résistance ou de démontage/déconstruction permettant de restaurer des comportements, des jugements sains ?

Il me semble que non, pas vraiment... Shit

_________________
Oui à l'Europe, Non à la Constitution !
Plus je comprends, plus j'aurais de choses à dire et plus je me tais.
avatar
Ruoma
Langue pendue

Nombre de messages : 408
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 02/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par nevermind le Mer 23 Fév - 11:26

Ca part dans tous les sens! C'est vrai mais le sujet est vaste huh!

Ruoma, vous etes un peu naif (pardon) ce qui serait attendrissant si ce n'etait pas accompagne d'un soupcon de bien chretienne attirance vers la martyrisation.
Se mettre la tete dans le sable en disant "ce n'est pas humain" devrait reveiller Descartes, ensomeille par votre romantisme, mefiez vous, il sera peut etre de mauvaise humeur!
Das Yog probose la connaissance cartesienne de nos possibilites comme seule protection... je partage cet avis a 100%.

Das Yog je partage pas mal de vos avis dernierement, c'est un plaisir!

Nev

nevermind
Langue pendue

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 07/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par Ruoma le Sam 5 Mar - 10:01

Ça part un peu dans tous les sens, en effet...

Je n'ai pas encore "digéré" tout ce que vous avez dit (et puis j'étais en vacances Mr. Green ).

Cependant, je suis surpris du décalage entre toutes ces explications, une certaine assurance de bien connaître le problème et la passivité de la société actuelle.

Passivité dans le monde du travail qui supporte et accepte une dégradation incessante de ses conditions,

Passivité en politique où il me semble que les résultats sont pratiquement connus avant les consultations,

Passivité de la population devant la dégradation également incessante de ses conditions de vie : précarité du travail, baisse du pouvoir d'achat, baisse de la qualité des prestations de santé, d'éducation, de justice, des prises en charge maladie, retraite etc...

Cette passivité flagrante I don't want that est pour moi la porte ouverte à tous ces dérapages... Je dis : danger !...

La suite ultérieurement...

_________________
Oui à l'Europe, Non à la Constitution !
Plus je comprends, plus j'aurais de choses à dire et plus je me tais.
avatar
Ruoma
Langue pendue

Nombre de messages : 408
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 02/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par Ruoma le Dim 6 Mar - 22:21

Je ne vois pas les choses comme ça...

Je repense plutôt au film "La cité de la joie".

Je pense que les gens sont, pour la plupart, submergés de difficultés matérielles (dues le plus souvent au manque d'argent), soit pour certains, satisfaits de leur vie parce que ça va plutôt bien pour eux, merci...

Dans les deux cas, ils n'ont pas le temps de s'occuper de politique, d'être attentif au collègue de travail, d'aller manifester pour s'opposer à des projets de loi, dénoncer des situations inacceptables etc...

Pour moi, c'est le terreau sur lequel peut éclore n'importe quel totalitarisme.

Je disais, dans un autre post, que connaitre l'histoire ne constitue pas un moyen d'influer sur la suite des évènements.

Je pourrais très bien imaginer que le totalitarisme qui se met en place est justement celui du marché grâce à l'absence de réaction de la société dont la passivité ouvre la porte à tous les excès.

_________________
Oui à l'Europe, Non à la Constitution !
Plus je comprends, plus j'aurais de choses à dire et plus je me tais.
avatar
Ruoma
Langue pendue

Nombre de messages : 408
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 02/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par nevermind le Mar 8 Mar - 11:42

Hey Ruoma,

Je suis sur que socialement vous faites des choses dont vous etes fier. Aider les autres est une gratification immediate, facile et vitale pour certains. Ca n'empeche pas la dure realite d'exister dans la majorite du monde, mais ca aide localement.

Nev.

nevermind
Langue pendue

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 07/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par Ruoma le Ven 11 Mar - 9:51

Lol... fleur

C'est perdu, nev... Je n'ai (presque) aucune activité dans le social. Je suis un peu ambivalent sur ce sujet.

Les difficultés (financières, culturelles etc...) des autres me touchent beaucoup, mais je n'ai pas la moindre envie de me jetter dans la mélée des hordes de gens bien intentionnés qui se sentent obligés de s'occuper des autres.

Je m'efforce donc de promouvoir autour de moi une émulation sur les sujets de politique, culture, sociologie, psychologie, connaissances en général.

_________________
Oui à l'Europe, Non à la Constitution !
Plus je comprends, plus j'aurais de choses à dire et plus je me tais.
avatar
Ruoma
Langue pendue

Nombre de messages : 408
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 02/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par Ruoma le Mar 15 Mar - 10:36

Ces deux époques sont révolues...

Je n'irai pas dire que ceux qui vivent avec des difficultés aujourd'hui (pauvreté) ont les mêmes qu'à l'époque Zola, mais je pense que la précarité (manque de sécurité) est voisine...

Quant aux 30 glorieuses, s'il y a eu 68, c'était un privilège permis par le confort de l'époque. Aujourd'hui, même si les raisons d'exprimer son mécontentement ou son désaccord sont multiples, la grande majorité ne peut plus se permettre de le faire.

cf : La Cité de la Joie

_________________
Oui à l'Europe, Non à la Constitution !
Plus je comprends, plus j'aurais de choses à dire et plus je me tais.
avatar
Ruoma
Langue pendue

Nombre de messages : 408
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 02/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par nevermind le Mar 15 Mar - 11:17

Hi guys

Il est plus facile de reagir a une situation que l'on juge difficile qu'a la meme situation que l'on vit difficilement.

En d'autres terme, ceux qui font evoluer les choses ne souffrent pas forcement materielement de ce qu'ils font changer. Une distance sociale et psychologique qui donne a la classe moyenne la liberte de mouvements pour catalyser les changements sociaux en amont. Excepte pour les gays, ceux de mes amis activistes sociaux qui sont les plus efficaces sont ceux qui sont les plus materiellement (et emotionellement) detaches de la cause qu'ils defendent.

Ce n'est pas une question de pitie Ruoma, juste de convictions, d'independentisme et de savoir faire partages.

Nev

nevermind
Langue pendue

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 07/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par Ruoma le Mar 15 Mar - 12:10

Hi nev ! Wink

Et donc que les moins bien lotis sont victimisés et ne réagissent pas (pour revenir au sujet du fil)...

ha CQFD !... Crying or Very sad

_________________
Oui à l'Europe, Non à la Constitution !
Plus je comprends, plus j'aurais de choses à dire et plus je me tais.
avatar
Ruoma
Langue pendue

Nombre de messages : 408
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 02/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par nevermind le Mar 15 Mar - 15:42

Je ne comprends pas ce que tu veux dire Ruoma.

Je pense que l'education plus globale permettant d'acceder a la classe moyenne permet aussi de surfer le systeme plus aisement.

Ce n'est a mes yeux pas une question de victimisation puisque chacun peut theoriquement acceder a une education superieure, c'est une connaissance plus adaptee du terrain et une vision plus large des possibilites pour ceux qui ont acquis cette education.

nevermind
Langue pendue

Nombre de messages : 92
Date d'inscription : 07/01/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'experience du professeur Zimbardo

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum